La gitane

Publié le par Chabaud


La Gitane
 
Te souviens tu ma mie, ma poule, en revenant du bal,
Quand sur le bord de la route nous vîmes une de nos semblables,
Qui d’un pas pressé à ces heures matinales
Battait le bas côté, à la suite d’une aventure invraisemblable.
 
Aussi cousine à nous fut elle, elle n’était pourtant guère pareille,
Dressée qu’elle était dans un surprenant appareil.
Des rouges carmin, du bleu aux yeux, et, de noir et de jaune rayé le bas.
Chamarrée d’une fantaisie plaisante d’impressions tziganes,
D’une tenue délurée de gala pour courtisane andalouse ,
Elle était peu inquiète dans la nuit pour ses abats,
Pourtant livrés à la chaussée, chaussée de bas d’abeille,
Aussi tu t’écriais de tant d’apparente insouciance et d’élégance, un brin jalouse
« Mais ma parole cette gauloise a fumé une gitane !»
 
Un galant sorti d’une boîte à Flamenco
Avait séduit la bougresse amoureuse des claquettes.
Elle allait « jusqu’en Galice à la quête du brun t’Hidalgo.
Qu’a quittait le bourg par un huis « secret » »
Nous révéla-t-elle bien peu discrète,
Dans une émulsion de sincérité et d’accent gallois
De larmes, de jérémiades et de douteux émois
Aussi tu t’écriais de tant de mélanges inattendus, et d’inepties
« Mais ma parole cette gauloise finira en paëlla, si l’on la laisse ici »
 
Nous prîmes la belle, rouge de confusion sous notre aile
Et appelâmes les poulets qui sans tralala l’allèrent quérir
La fin ne nous dit pas qui s’occupa d’elle
Et la libéra de son Ibère pour la guérir
Mais je la revis bien plus tard, ronde et dodue
A la foire aux volailles, qui point ne me reconnu.
 
JF Bottollier
 
 

Publié dans singulart

Commenter cet article

Cyrod 11/11/2009 23:26


Belle oeuvre, la texture du rouge est magnifique !
On voudrait toucher, soulever, faire le tour...
La photo est bonne, mais on en veut plus !! 


Brigitte Lascombe 06/09/2009 12:51

Une poule bien sympathique.Un blog plein de multiples talents où on s'éclate.Merci pour la visite.Bon dimanche!