Un lion à Lyon

Publié le par Chabaud



Ce n'est pas sur un boutre, un brick, à barque, ou galion
Qu'à la sainte Eugénie il a pris les mers fauves.
La lune ayant pris ses quartiers, les yeux rivés à la petite Ourse
Sans se retourner, Pygmalion,
laisse Galatée, celte à l'anglaise ardente et l'air déplacé des rousses.
A la marée, malouins fêtards, sur le Wharf, nous rigolions.
Du quai il embarque au navire amarré,
Toute affaire réglée à Saint Paul de Léon
Sous sceau à l'office du tabellion.
Des tonneaux plein les soutes, il se sauve.

Quel rôle d'équipage pour ce capitaine au long cours :
Marin, marauds, fripons et autres françois trublions
rêvant de gloire, d'Eldorado, et d'argent à million.
- " Hey Jack de l'or ! de l'argent pour ma bourse ! "
Drôle d'équipage, d'ordinaire armé pour la course
Sournois, habile au coup de poing, prompt à la rébellion.
- " Hey Jack de l'or ! de l'argent ou je te détrousse ! "
Oeil pour oeil, dent pour dent, le code et la loi du talion.

Mais, mais..... ! Forts ! courageux ! Plein de ressource,
ils se laissent emporter par la houle qui les traîne et les entraîne, au loin.
Et à la saint Jean de Dieu, confiant, Jack, sous la dunette prend ses quartiers.
Et puis après des jours et des jours ....
Et puis dans la mâture, la vigie, qui sur la hune a pris son quart, y est !
Et puis " Terre au loin ! Terre !"C'est Saint Pierre, c'est Miquelion
Pour enfin à la lune rousse, remonter le Saint Laurent vers sa source,
Et fêter d'un bordeaux la Saint Charles : Saint Emilion

Jean-François BOTTOLLIER

Visible jusqu'au 29 juin à la mairie du 8ème.
Hall d'entrée

Publié dans singulart

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mone 13/06/2008 23:48

j'ai admiré, j'ai recopié, mais les pattes du lion me cachait quelques mots ... et ma taille ne me permettait pas de lire au sommet de la tête, alors ... merci !